TDS, le retour !

By: Julie Baré

30/05/2017

0 Comments

Categories:

Une bonne nouvelle pour l’économie liégeoise ! La fabrication de mobilier de bureau a redémarré chez TDS-Tôleries de Sclessin. Ce fleuron de l’industrie liégeoise a derrière elle une longue histoire qui prend aujourd’hui un nouveau départ…

Tout d’abord un peu d’histoire, pour vous resituer :

– Les Tôleries de Sclessin naissent en 1946, avec pour spécialité la fabrication de cercueils métalliques pour rapatrier les corps des soldats américains. L’entreprise fabrique aussi déjà des armoires vestiaires et du mobilier de bureau.
– En 1981, TDS rachète l’entreprise concurrente Acior et devient TDS Acior.
– Au début des années 2000, l’entreprise connait ses plus belles années : en 2004, l’entreprise devient TDS Office Design, compte 170 employés et son  chiffre d’affaire est alors de 28 millions d’euros. Les machines tournent alors 24h/24!
– L’addition de plusieurs changements de direction consécutifs et de la crise de 2008 mène l’entreprise à sa chute. En octobre 2015, la faillite est prononcée. 85 emplois passent à la trappe, la production s’arrête et la chasse au repreneur est lancée.

Voir TDS s’éteindre complètement, impossible pour Patrick Deroanne

Après 5 tentatives de reprises avec d’autres entrepreneurs, parfois étrangers, le patron de la société Deroanne finit par trouver les partenaires idéaux : Alain Vandegar et Benoit Booner (anciens ingénieurs de TDS et fondateurs de l’entreprise indépendante Vandegar), Sylvain Rizzo (Balteau) et Meusinvest. Chacun possède un quart du capital de la société. Meusinvest est également l’actionnaire majoritaire pour la partie immobilier.

Bref, en 2017 les 4 partenaires constituent TDS Services, la marque est reprise par Deroanne et la production redémarre ce 30 mai après 18 mois d’inactivités.

Alain Vandegar et Patrick Deroanne, repreneurs de TDS

La stratégie pour relancer TDS ?  La prudence offensive !

Pour l’instant, 14 personnes ont été engagées dont une dizaine d’anciens travailleurs de l’entreprise : 7 personnes coté production sur le site de 18 000 m2 basé à Sclessin et 7 personnes coté commercial, qui ont renforcé les équipes de Deroanne Office Design basé à Grâce-Hollogne. Ces derniers sont actuellement occupés à contacter les anciens clients de TDS (20.500 parmi lesquels EVS Broadcasting et Techspace Aéro), et les premières commandes sont déjà en cours de fabrication !

Prudence également pour les perspectives : les repreneurs tablent bas, sur une production d’un millions d’euros la première année.

Que les clients soient indépendants, PME, grosses entreprises, le nouveau TDS reprend ainsi les activités et valeurs de l’ancien, tout en évoluant et en réfléchissant notamment à de nouveau Design. La société TDS devrait reprendre progressivement sa place de choix dans le milieu économique liégeois.